On connaît désormais les noms des trois éditeurs antivirus dont le code source aurait été volé